• Date: le jeudi 24 mars 2022, de 14h00 à 17h30 (CET).
  • Lieu: Académie Nationale de Médecine, 16 rue Bonaparte, 75006 Paris.
  • Format mixte en visioconférence et en présentiel.

Le sujet de l’exposition humaine aux mélanges de contaminants chimiques est large, d’importance sanitaire majeure et se complexifie de jour en jour comme l’illustre le cas des polluants à effets perturbateurs endocriniens. Les effets de cette pollution sur la santé (cancers, infertilité, troubles cognitifs, diabète, obésité) et les impacts économiques associés sont de mieux en mieux quantifiées. Pour l’Union Européenne, le coût annuel de l’impact des perturbateurs endocriniens a été estimé à environ 157 milliards d’euros.

Un travail considérable est encore indispensable pour mieux quantifier le risque résultant de la combinaison de la présence d’un danger, de ses effets et des expositions des populations. Une très grande ambition visant à mieux évaluer les expositions et quantifier les risques se développe, en particulier au niveau européen. Il s’agit d’installer la notion d’Exposome au sens de la totalité de l’exposition d’un individu induisant des effets souvent à moyen ou long terme. Grâce aux progrès attendus, le but sera d’identifier les agents, les situations et les populations à risques pour construire les politiques de prévention sanitaires.

La Fondation de l’Académie de Médecine (FAM) organise un cycle de débats sur le thème : « Exposition aux pollutions chimiques – Exposome et santé publique ». Ce cycle permettra aux auditeurs de mieux comprendre cette question complexe de l’Exposome, ses ambitions, et les grands enjeux sanitaires associés. Une restitution à l’Assemblée Nationale des actes de ces débats est envisagée.

Deux débats ont déjà eu lieu :
– le premier a défini de façon générale les différents risques sanitaires liés à la multi-exposition et les moyens de les évaluer,
– le deuxième a insisté sur les différents pathologies en lien avec l’Exposome.

Il ressort que les progrès accomplis ont permis d’identifier de nombreux agents, des situations et des populations à risques mais des éléments notamment toxicologiques et épidémiologiques sont encore trop limités pour construire parfaitement les politiques de prévention sanitaires et un travail considérable est encore indispensable pour mieux quantifier le risque résultant de la combinaison de la présence d’un danger, de ses effets et des expositions des populations.

Au regard des nombreuses inquiétudes face aux informations sur les polluants de notre environnement, la session permettra d’échanger et débattre. Seront notamment abordés les aspects concernant les risques (avérés, suspectés ou supposés), la prise en compte des incertitudes et des limites, la confiance dans les informations scientifiques.

C’est dans cet esprit qu’est organisé ce troisième débat.

Le débat se déroulera à la fois en visioconférence via Zoom et en présentiel. L’inscription préalable est obligatoire.

 

  • Toutes les informations sur le site dédié de la FAM.
  • Téléchargez et consultez le programme détaillé.
[pdf-embedder url= »https://clisp.fr/wp-content/uploads/2022/03/Invitation-au-debat-de-la-FAM-Exposome-chap-III.pdf » title= »Invitation au débat de la FAM – Exposome chap III »]